Mataki – Test des étiquettes GPS

Microsoft Research, le laboratoire britannique, teste des étiquettes électroniques GPS dans le but de suivre le déplacement des animaux. Le projet veut faire en sorte que le système forme un réseau et communique ainsi avec des drones pour la surveillance d’espèces menacées par le braconnage. Ces petites étiquettes électroniques munies de récepteur et d’antenne GPS pourraient être la solution miracle à tout cela vu que le principal souci des zoologistes dans la protection des animaux menacés est de suivre leurs déplacements. Des balises GPS ont déjà été essayées pour ce faire mais leurs coûts sont trop élevés pour une utilisation à long terme et de plus, cette solution n’est pas vraiment adaptée à tous les animaux. Les étiquettes GPS, pourtant, vu leur taille réduite, s’adaptent à toutes les espèces et peuvent récolter des données enregistrées en plus de pouvoir prendre des vidéos et des photos. La lutte anti braconnage pourrait ainsi s’améliorer en plus de l’étude des modes de prédation et de déplacement des animaux. Microsoft Research a fait en sorte que les scientifiques y aient accès en en faisant une plateforme ouverte. Le projet a commencé il y a déjà plusieurs année. Le groupe Computational Ecology and Environmental Sciance de Microsoft Research en est l’investigateur et l’a baptisé Mataki.

Présentation

Mataki – Test des étiquettes GPS – Présentation

Mataki – Test des étiquettes GPS – Présentation

Le but de ce projet Mataki est tout simplement d’utiliser les avancées technologiques actuelles dont le GPS, pour l’adapter à la protection et à l’avancement de la biodiversité. Pour ce faire, ces technologies doivent prendre la forme de produits légers, pratiques et faciles d’utilisation, peu consommant en énergie, mais aussi pas cher. Pour y parvenir, de gros efforts ont été fait pour, entre autres, miniaturiser les étiquettes électroniques afin d’être adapté à toutes les sortes d’espèces d’animaux existantes. L’étiquette GPS Mataki est alors née ; il s’agit d’un petit outil de 43 x 21 x 7 mm pesant 8 g. Elle ne possède pas de batterie mais incorpore un microcontrôleur, un émetteur-récepteur radio, une mémoire vive, et bien sûr un récepteur ainsi qu’une antenne GPS. Cette configuration de l’étiquette GPS Mataki est modifiable selon les besoins ; ainsi, il est par exemple possible de désactiver un ou plusieurs composants pour en réduire la consommation en énergie ou au contraire, de rajouter une configuration. Mataki est ainsi très peu onéreux et modifiable, mais aussi sans fil, ce qui le diffère des autres types de traçage. De plus, l’on peut y récupérer les données sans devoir se procurer les étiquettes GPS, c’est-à-dire à distance.

Premiers tests

Mataki – Test des étiquettes GPS – Premiers tests

Mataki – Test des étiquettes GPS – Premiers tests

Les étiquettes combinées à des drones permet ainsi de récupérer les données facilement et rapidement tout en obtenant des images en faisant en sorte d’activer la caméra d’une étiquette donnée sur un animal donné. Qui plus est, ces étiquettes GPS Mataki peuvent communiquer entre elles pour une transmission des données à la chaîne jusqu’à l’étiquette GPS la plus rapprochée d’un récepteur (drone ou antenne fixe). Les scientifiques ou chercheurs sont ainsi en contact avec un seul animal mais peuvent recueillir les données de plusieurs animaux à la fois, ce qui est très utile. Les étiquettes GPS feront l’objet de plusieurs tests à venir dans divers projets. Cependant, c’est en Zambie que le tout premier test de Mataki sera effectué en les combinant avec des drones, et ce, dès l’année qui vient. L’étude des effets de braconnage sur les populations de guépards et chiens sauvages chassés pour leur viande sera le principal objet de ce test. Ensuite, d’autres études s’en suivront comme en Congo pour l’observation de la migration d’une espèce de chauve-souris possiblement porteuse du virus Ebola.

 

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mataki – Test des étiquettes GPS

  1. hamid dit :

    comment installer les donnee de quell que paye
    merci

Laisser un commentaire